• lire l'article v

Que du bon, le resto qui porte bien son nom

Paname Délices | 11 Février 2019

Rosalie est fan de proverbes. Elle semble même laisser ces vieux morceaux de sagesse dicter sa vie. Vous ne lui ferez pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Vous ne l’empêcherez pas de ménager sa monture si elle veut voyager loin. Et surtout, jamais vous ne lui ferez changer une équipe qui gagne. Mais alors, même pas en rêve.

Sauf que parfois, comme vous tentez de lui expliquer, une équipe qui gagne est remplacée par une autre équipe qui gagne. C’est ce qu’il se passe chez Que du bon, resto culte depuis 10 ans avec sa cuisine bistrot et ses vins natures. Gilles Bénard, l’ancien propriétaire est parti à la retraite, laissant la place à un super duo : Marc-Antoine Surand (qui s’est formé en salle auprès de l’ancien taulier) et Laetitia Noury, jeune cheffe passée, entre autre, par La tour d’Argent. Mais si le casting s’est rajeuni, la carte reste toujours aussi bistrotière et la célèbre formule du midi à 15 € (entrée-plat ou plat-dessert) ou 17,50 € (entrée-plat-dessert) continue de faire venir et revenir tou·te·s les habitué·e·s du quartier. Entouré de mémés du coin, de potes de boulot et d’amateurs de bons vins, vous optez immédiatement pour la star de la carte : les tripes, produit signature de la maison. Rosalie préfère la formule, composée, ce midi-là, d’un fromage de tête fait maison par la cheffe, d’une divine saucisse de chez Michael Meignan (producteur qui livre directement de Mayenne), servie avec des légumes de saison et, pour le dessert, une panna cotta à l’orange pour vous et un cheesecake pour elle. Un déj’ de vrais Parigots qui se rougit fort bien d’environ 150 références de vins natures (la spécialité du spot) : Domaine des Huards envol 2016, Cheverny, Michel Cendrier L’anglore d’Eric Pfifferling, vigneron du Gard très connu par les amateurs pour son Tavel de qualité, Le Beaujolais de Jean-Claude Lapalu, les vins de Marcel Deiss, en Alsace… Mais, comme dirait Rosalie, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

Gustave

Que du bon

22, rue du Plateau, 75019 Paris
Ouvert du mardi au vendredi midi et soir, ainsi que le samedi soir
Le site est ici
HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v