• lire l'article v

L’apéro du jeudi qui retient la nuit

tchin-tchin | 17 Mai 2017

Rosalie n’en peut plus d’être perpétuellement trahie par le soleil. Il doit briller, les dames de la météo nous l’assurent et puis on ne le voit plus. A l’éternel problème du jour qui jamais ne se lève, la solution existe. Vous la connaissez d’ailleurs depuis toujours, puisque vous passez auprès d’elle la moitié de votre vie. La nuit bien sûr.

Direction donc le Coltrane bar, rue Notre Dame de Nazareth. Une jolie ruelle, une petite terrasse, un DJ qui sait ce qu’il fait, quelques clopes et quelques verres de vin sont au programme de l’apéro à ciel ouvert de ce nouveau coin du IIIe. Les gens sont sympas, détendus et même Rosalie semble avoir laissé derrière elle ses frustrations printanières. Car elle a beau être fortiche lorsqu’il s’agit de se plaindre, on ne peut décemment pas reprocher au soleil de se cacher à 23h.

Gustave

Les Apéros du Coltrane Bar

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v