• lire l'article v

Les 3 spots qui ont tout changé

dossier

Un couple, ça a besoin de nouveauté. Si on veut tenir la distance, mieux vaut injecter, de temps à autre, un peu de fraîcheur dans les veines de l′idylle. Gustave le sait bien, ce qui ne l’empêche pas de se perdre entre la théorie et la pratique, vous emmenant trop souvent dans des endroits ultra-conceptuels et, du coup, pas franchement sympathiques.

 

Parfois, plutôt que d’attendre la nouveauté, il est préférable de regarder en arrière, vers ce que Paris a de meilleur à proposer et qu’on sacrifie trop souvent sur l’autel de l’inédit. Comme du côté de la bistronomie originelle du XIe, de la mixology initiale du Xe ou de la world food délicieuse et inspirante du XIIIe. Trois spots qui ont tout changé.

 

Rosalie

 

1 - Le spot qui a transformé un quartier
On l’oublie bien vite, mais il y a encore quelques années, le XIe arrondissement c’était pas folichon. Puis, en 2005, ce désert gastronomique de l’est parisien s’est d’un coup vu oxygéné d’une jolie pousse, grâce à Gary Willimont, ancien disciple d’Alain Ducasse et son Express Bar. Bistrot de quartier 0% snob et 0% bobo, son Express casse les codes et s’impose comme l’adresse qui a redonné envie aux Parisiens de s’arrêter à la station Voltaire. Et aux restaurateurs de ressusciter le quartier.
--
L’Express Bar
31, rue Saint-Maur, 75011 Paris
Ouvert 7/7 de 11h à 14h30 et de 19h à 23h

 

2 - Le spot qui a réinventé la mixology à Paris
Aujourd’hui à Paris, il est devenu presque impossible de traverser une rue sans voir un bar à cocktails. Rien de mal à ça, sauf qu’ils ne s’avèrent pas tous être au niveau de leur “papa”, Le Coq superstar hexagonale de la mixology. Ouvert il y a 4 ans, le comptoir se comporte toujours aussi bien, sortant de son labo des recettes à la française, quasiment impossibles à ne pas aimer et complètement indémodables. Pas du genre à se la jouer reclus, Le Coq donne aussi des cours de chimie alcoolisée pour 60 euros.
--
Le Coq
12, rue du Château d′Eau, 75010 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 18h à 2h

 

3 - Le spot qui ouvert les cuisines parisiennes
Il y a ceux qui lancent des modes et puis il y a ceux, comme Entoto, qui s’en tamponnent carrément. Ouvert en 1983, le premier resto éthiopien de Paris est toujours aussi dépaysant. Ambiance qui vogue entre world food, menus éducatifs qui expliquent l’histoire des plats que l’on déguste, de l’apéritif au miel, à la mousse d’avocat jusqu’au beyayenetou Entoto, à base d’œufs, d’épinards, de bœuf cru, de fromage, de purée de lentilles et de pois chiches, de blé concassé cuit à la cardamome, de haricot et de poulet aux épices.
--
Entoto
145, rue Léon-Maurice Nordmann, 75013 Paris
Ouvert du lundi au dimanche de 12h à 15h et de 19h à minuit
Fermé dimanche midi et samedi midi

 

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v