• lire l'article v

Le week-end parfait pour couper à l'hôtel château de Montvillargenne

Paris bye bye | 15 Février 2017

Une nouvelle vague de froid, une énième panne de signalisation, la pollution constante, le bruit des klaxons dès 5h du matin... Vous avez besoin d’un break. Loin de tout. Un week-end en amoureux dans un cadre relaxant, un hôtel château où tout n’est que détente et volupté. Et cela à seulement une heure de la capitale. Embarquez Rosalie et suivez le guide. Vous nous remercierez plus tard.

Pour dormir, installez-vous à l'hôtel Château de Montvillargenne, un hôtel de luxe au cœur de la belle forêt de Chantilly. Option réveil en mode “gazouillis des oiseaux” et petit-déjeuner dans le parc de six hectares. Après une douce nuit, direction l’espace Bien-être pour un ressourcement en profondeur : hammam, sauna et massages. Le plus difficile, c’est clairement de choisir. Une fois bien reposés et au summum de l’extase, prenez place au Vilargène, la belle table gastronomique de l’hôtel. 

Et comme on voulait vous accompagner jusqu'au bout, on a aussi déniché quelques activités non exhaustives pour les plus aventuriers. 

1 - Il faut que tu respires 
 mes sportives, partez vous perdre dans les allées verdoyantes du Potager des Princes et remplir vos poumons d’air frais. 
--
Le Potager des Princes
Réserver au 03 44 57 39 66 
8€ l’entrée


2 - Une soirée jazz
Amateurs de musique, on vous conseille le bar de l'hôtel Château de Montvillargenne, le James Edouard. Chaque premier vendredi du mois, le bar invite Michel Kus, pianiste de jazz, pour une soirée Music O’Bar. 

3 - Et pour les demoiselles shoppeuses…
... faites un arrêt à l’English Shop, à la fois salon de thé et boutique cadeaux. L’endroit idéal pour se reposer après une balade dans les rues de Chantilly. Tout ça, sans croiser un seul Parisien. Le pied. 
--
L’English Shop
96, rue du Connétable, Chantilly
Tel. 03 44 57 22 20


Château de Montvillargenne (article partenaire)

Pour découvrir le château c’est ici

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v