• lire l'article v

Le soleil brille de l′autre côté du périph’

zen

Il est gentil ce serveur. Plutôt que de dire la vérité en vous expliquant que non, il n’a plus de place sur sa terrasse, il tente le tout pour le tout en calant une moitié de quart de centième de bout de table, quasiment sur la route. Un pied sur un pneu, l’autre sur le trottoir, vous voilà prêt à déguster votre Perrier-rondelle sans glaçon, enivré du doux parfum des pots d’échappement.

 

Plutôt que d’essayer d’agrandir votre morceau de place, élargissez-vous l’esprit. Car en ouvrant nos frontières mentales, on découvre souvent qu’en dehors de Paris tout est possible. La légende raconte même qu’il y existe des endroits aux terrasses ensoleillées et non surpeuplées, des petits bouts de nature où l’on peut s’asseoir sans négocier et respirer un peu. Parce que le vrai luxe c’est l’espace.

 

Rosalie

 

1- Une buvette géante à Saint-Ouen

 

Juste après la capitale, juste à côté des puces, vous voilà à Maison, vaste terrasse au calme et au soleil. Hébergé dans un vieil entrepôt d’un genre qu’on ne voit plus vraiment, le restaurant distribue de forts bons burgers sur ses presque 120 chaises accueillant les fessiers fatigués de Parisiens en manque d’espace. A faire avant d’aller chiner au marché Paul-Bert. 

--
Maison
77, rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen
Comptez 45€ à deux 

 

2 - La terrasse où vous irez dans deux ans

 

Nichée au creux du fort d’Issy-les-Moulineaux, La Poudrière est là avant tout le monde. Un menu canon concocté par Jaume Morera, ancien d’Akram, une carte des vins fournie, le tout sur une grande terrasse au soleil, loin du bruit parisien. Mieux, on se trouve tout pile dans l’un des endroits qui sera, forcément, à la mode dans deux ans.

--
La Poudrière
58, promenade du Verger, 92130 Issy-les-Moulineaux
Comptez 60€ à deux 

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v