• lire l'article v

Le bar de Don Draper (quand il vient à Paris)

tchin-tchin | 28 Mars 2014

L’ambiance Miami a beau ne pas être la préférée de Roger Sterling, il y a définitivement un petit quelque chose de Mad Men dans ce Lone Palm. Et comme Gustave aimerait bien lui aussi avoir un petit quelque chose de Mad Men, il a décidé de vous y emmener. Ici où tout respire le passé, sans que rien ne sente la poussière. Parfait dosage dans le décor, tout autant que dans les cocktails qui se boivent sur une BO jazzy.

On se dit que cette petite ambassade américaine en plein Bastille n’a probablement pas le statut diplomatique, mais qu’elle pourrait tout à fait se fondre dans le décor de Palm Springs, si seulement ce genre de bars y existait toujours. Car, comme vous le raconte Gustave, depuis, tout a changé et la race des Don Draper n’est plus qu’un lointain souvenir. De là à croire qu’il regrette ce temps où les hommes étaient des hommes et les femmes portaient des jupes...

Rosalie

Le Lone Palm

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v