• lire l'article v

La viande qui met une raclée à toutes les autres

Paname Délices | 27 Septembre 2016

Il n’est pas bien gros, pas bien gras, pas bien débrouillard et, clairement, il n’est pas très agile de ses dix doigts. Pourtant, Gustave se prend pour un alpha-male. Pas en chassant le mammouth, ou même en sachant changer une roue, mais en mangeant tout ce que le destin met de viande sur sa route. Il les aime ses steaks surgelés.

 

La meilleure façon de changer un tel comportement est sans doute de faire goûter à Gustave de la VRAIE bonne viande. Celle de chez Bien Élevé (vous l’avez ?), nouveau resto carnassier et 100% produits français. Les patrons ont même pris le temps de rencontrer un à un tous leurs fournisseurs, comme par exemple la famille Bouchez dont le cheptel est élevé selon des méthodes traditionnelles (ils disposent de leur propre atelier de découpe et transformation et distribuent leur viande uniquement en circuit court). Le resto possède aussi un autre truc unique : sa propre chambre de maturation au sous-sol où le chef va faire maturer par exemple 4 semaines le faux-filet. Il y a donc toujours proposé dans le menu une pièce de viande maturée (rumsteck) et à l’ardoise une pièce d’exception (filet, côte de bœuf...). Viande incroyable, déco scandinave, service adorable, bande son au top… Et Gustave dans tout ça ? Face à son pavé Black Angus, accommodé de pâtes farcies aux champignons et son jus de viande, il réalise n’avoir rien mangé d’aussi bon depuis longtemps. Un Gustave, il faut bien l’élever…

 

Rosalie

Le Bien Élevé

47, rue Richer, 75009 Paris

Métro : Cadet

Une histoire de viande, de maturation et d′élevage.

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v