• lire l'article v

L’apéro qui donne envie de faire l’amour

Week-end à Paris | 12 Septembre 2016

Pour Gustave, un apéro entre amis, ça se passe autour d’une table de bistrot, avec des "cahuètes", des olives douteuses et un peu de bière qui goutte sur la jambe de son jean. Plus exigeante, vous pensez sincèrement qu’un apéro peut très bien se passer dans un bel endroit.

 

La preuve à l’Amastan, petit bijou d’hôtel et son bar à cocktails où vous emmenez la petite troupe de Gustave. Ici, en bas des 24 jolies chambres il y a l’Anouk, son personnel super sympa et son design “wow”. Mieux, il y a un petit jardin caché en face du comptoir où aller apéroter quelques jus, bières, verres de vin (aussi bons que peu coûteux) et déguster l’avocat-toast du chef qui, à lui tout seul, vaut le déplacement. Gustave boit quelques gorgées, comprend qu’on est quand même mieux ici qu’à son vieux bistrot et que l’ambiance est toujours aussi bonne, même éloigné d’un flipper. Son seul problème ? Il aimerait que ses potes partent pour réserver une chambre et la visiter avec vous.

 

Rosalie

 

Anouk, bar à cocktails de l’hôtel Amastan

34, rue Jean Mermoz, 75008 Paris

Métro : Saint-Philippe-du-Roule

Une histoire de jardin caché, d′avocat et de désir.

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v