• lire l'article v

Il faut le voir pour le croire

tchin-tchin | 14 Décembre 2016

73. C’est le pourcentage d’énergie européenne produite à partir de matériaux non recyclables. Et Gustave ne parle plus que de ça lors de vos apéros du week-end. Sauf que les prises de conscience c’est bien, mais les prises de décisions, c’est mieux. Il y a ceux qui parlent et ceux qui font.

 

La preuve avec le mouvement Electrify The World, lancé par Nissan, une initiative innovante qui se matérialise du 16 au 18 décembre entre les murs, bien décorés, d’un pop-up café stylé. Le Nissan Electric Café, on s’y rend sans portefeuille, puisque les consos peuvent ici se payer en… énergie. Il faut le voir pour le croire. Vos WATTS, vous les produisez vous-mêmes grâce à des tabourets de bar équipés de pédales, ou en marchant sur un sol muni de capteurs kinétiques. De quoi s’offrir quelques cocktails de la carte concoctée par Shay Ola himself pour l’occasion. Comme le Smoked Cold Fashioned, un café froid à base d′agave et de vapeurs de bourbon, payé grâce à vos 30 WATTS produits en pédalant sous le regard d’un Gustave étonné. Il y a ceux qui parlent et il y a ceux qui font.

 

Rosalie

Nissan Electric Cafe (Courrier Partenaire)

132, rue de Turenne, 75003 Paris

Métro : République

Une histoire d′énergie, de cocktails et de futur.

 

 

 

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v