• lire l'article v

Du travail d′artiste

tchin-tchin | 30 Octobre 2013

Elle tapote sur son portable et fait semblant de ne pas vous voir. Faussement absorbé par votre délicieux verre de Green point, cocktail du mixologue maison, vous préférez feindre d’être pénétré d’insondables questions, quand une mèche vous tombe (enfin) sur les yeux, rendant votre présence plus ténébreuse encore. Mais de l’autre côté du comptoir en U de l′Artisan, nouvelle enseigne de Pigalle, ça ne prend pas. Vous pensez alors à ces pick-up bars à Tel-Aviv, également organisés en demi-cercles, autour desquels les hommes offrent des verres à leurs vis-à-vis féminins et où tout est tellement plus facile.

 

L’air de ne pas y toucher, elle boit son Violetta sous la lumière de cinéma d’une lampe marine fabriquée à partir de phares de bateaux, certains sans doute aussi échoués que vous. Puis paye l’addition de sa bruschetta (très réussie semble-t-il), se lève et part, vous invitant à la suivre d’une main passée dans les cheveux. Dans la rue, ses talons résonnent une fois. Deux fois, Trois fois. Vous posez un trop gros billet sur le joli comptoir et filez la retrouver. Au jeu des inconnus, Rosalie a encore gagné.

 

Gustave

Bar l'Artisan

14, rue Bochart de Saron, 75009 Paris
Le site est ici

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v