• lire l'article v

Aider la ville

dossier

Comment aider ? Comment apporter sa pierre à l’édifice, donner son temps, ou son argent (ou les deux), pour une cause plus grande ? Pas facile de choisir. Les problèmes à régler semblent innombrables et on se sent vite noyé sous les flots de la crise. Seulement voilà, si on souhaite réellement filer un coup de main à sa ville, il faut bien commencer quelque part non ? Et si ce quelque part, c’était tout simplement nous ? Si on essayait juste d’être les “patients zéro” du “mieux” ? Si on arrêtait d’attendre que les institutions y arrivent toutes seules et qu’on suivait un peu Gandhi quand il nous dit d′être le changement qu′on voudrait voir dans le monde.

Voilà trois endroits où commencer.


Des missions très possibles
La plate-forme en ligne de la Mairie de Paris est plutôt bien faite. Vous vous inscrivez, rentrez vos coordonnées et le type de mission solidaire que vous pensez pouvoir accomplir, puis des icônes apparaissent sur une grande carte. Vous êtes face aux besoins, concrets, autour de vous. Reste à choisir.

Trouver LA mission qui vous va

Une entraide citoyenne
C’est la suite du projet Solli’Cité et c’est très sympa. Un dîner du monde/soirée festive est organisé dans le quartier de la Goutte d’Or, sous les vitraux de la salle Saint-Bruno, au bénéfice des sans-abri. Un grand mur de photos d’Afrique signées par les Voyageurs Créateurs face à vous et un groupe (Factor Love), tout ça pour seulement 10€.

On s’inscrit ici

Un Feel Good Brunch
Tous les dimanches depuis le 8 mars 2015, l’association Aurore et Les Camionneuses organisent des super #FeelGoodBrunchs sous la Nef d’une chapelle désaffectée de 300 m2. Pour chaque brunch payé, 2€ sont reversés à Aurore pour la confection de repas destinés aux personnes hébergées, avec des menus inspirés de leurs pays d’origine. Le programme gustatif d’Avril s’envole vers le Vietnam avec un « Banh-mi » au poulet croustillant, pickles & sauce sésame torréfié ; soupe vietnamienne « Pho »; « Banh Bo Nuong » (gâteau au Pandan), ou bien encore un « Tapioca lait de coco bananes caramélisées », à déguster avec un « Ca phe sua da » (café à la vietnamienne), ou bien une infusion aux épices.

Toutes les infos ici

G&R

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v